Articles

Comment se lancer dans les affaires?

Vous avez une compétence technique, un savoir-faire ou une passion et vous souhaitez lancer votre propre affaire. Félicitation !

En réalité beaucoup veulent en faire autant mais n’osent pas intimidés par le taux d’échec élevé des starts up, le manque de compétences dans les fonctions support et la peur de ne pas y arriver. D’autres en revanche se lancent mais sont très vite désarmées face aux défis quotidiens de entrepreneuriat. Je vous explique tout sur comment y arriver dans ce mini guide. Montez votre affaire en trois étapes :

  1. Concevoir son projet
  2. Le mettre en œuvre
  3. L’évaluer et l’améliorer

Concevoir son projet

Vous avez une idée d’affaire l’étape de la conception est très importante. Qu’est-ce que vous proposez à votre client ? Essayez d’expliquer votre projet à quelqu’un qui ne s’y connait pas. Cela vous permet de mettre des mots sur vos idées. Couchez-les par écrit. Testez l’intérêt pour votre produit au près de votre cible. S’il réponds à un besoin et donc suscite de l’intérêt, vous pouvez aller plus loin. Il est important de tenir compte de l’avis de votre cible et non de celui de vos proches si le produit ne leur est pas destiné. Une bonne idée n’est pas forcément viable. Pour vous lancer vous devez trouver un produit qui réponds à un besoin et pour lequel une portion suffisante de votre cible est prête à payer.

Rédigez votre business plan. Evaluez vos besoins. Soyez aussi précis que possible. Incluez tous les coûts cachés et ceux qu’on néglige parfois : le transport, les frais d’enregistrement, les licences, les frais de communication etc.

Pensez à votre business model : comment générez-vous de l’argent ?

C’est important de faire un vrai business plan bien détaillé et bien élaboré. Vous vous donnez l’opportunité de vous tromper à moindre coût sur papier. Vous aurez ainsi une feuille de route qui vous permettra de savoir d’où vous partez et où vous comptez arriver. C’est un excellent investissement de départ.

Je peux vous accompagner pour cette étape si vous le souhaitez, laissez-moi un mail à nancylouboutin@empoweredbylou.com.

Le mettre en œuvre

Vous savez ce que vous voulez faire c’est le moment de passer à l’action. Réunissez votre budget, entourez-vous bien. Rendez-vous visibles de vos potentiels clients. Selon votre produit vous devrez faire des stocks ou pas. Si c’est le cas essayez de faire un stock moyen minimum, qui vous permettra de bien vous faire connaître avant d’augmenter les quantités. Vous pourrez plus facilement vous ajuster à la demande solvable. Je vous conseille le film sur les fondateurs de Mc Donald. Ils utilisent une méthode intéressante pour penser leur processus. Essayez de visualiser une journée de travail, ou les étapes à suivre de l’achat des intrants à la livraison de votre produit final. Mettez vous en situation. Faites des dessins au sol s’il le faut. Faites des échantillons que vous offrirez ou vendrez selon le résultat. Testez votre idée avant de l’exécuter en grandeur réelle.

L’évaluer et l’améliorer

Votre entreprise est lancée vous avez fait vos premières ventes. Mesurez la satisfaction de vos clients. Cherchez toujours à améliorer l’expérience client. Une fois les axes d’améliorations identifiés retournez à l’étape une. Conception – mise en œuvre – évaluation. C’est ce cycle qui vous permet de mettre en place et de maintenir une activité rentable.

Ne confondez pas chiffre d’affaire et bénéfice.
En réalité votre gain c’est votre marge, votre bénéfice. Pour ceux qui aiment les formules Marge (ou bénéfice)= Chiffre d’affaire (ventes) – Charges (toutes les dépenses salaires compris)
Vous pouvez la réinvestir une fois que vous avez rémunéré le personnel vous y compris et remplacé les autres facteurs de production. Plus vous réinvestirez plus vous générerez de profits théoriquement. Faites-en un bon usage.

Nancy KOUAKOU BOUTIN

Diplômée de la London Metropolitan University d'Angleterre, de l'Université de Grenoble en France et de l'Université Félix Houphouet Boigny de Côte d'Ivoire. Nancy est engagée pour le développement et passionnée d'Afrique. Fortement attachée à son héritage culturel ouest africain, elle est très ouverte. La différence des autres voilà ce qui l'enrichie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *