Articles

Prévoir les imprévus financiers

Nous le savons tous, et pour beaucoup par expérience, la vie est faite d’imprévus. De plus par essence, ce qui est imprévus ne peut être prévu vous me direz. Et pourtant il nous faut une stratégie de gestion des imprévus. Une perte d’emploi brusque comme cela a été le cas pendant la pandémie de la COVID 19, un client qui ne paye pas à temps, une baisse de l’activité, une maladie grave ou un décès sont autant de situations sur lesquelles nous n’avons pas de contrôle. Comment s’y préparer ?

  1. Diversifiez vos secteurs d’activités
  2. Constituez un matelas financier d’urgence
  3. Choisissez votre Reem

Diversifiez vos secteurs d’activités

Dans le choix de vos revenus complémentaires, engagez-vous si possible dans des domaines qui ne sont pas tous liés. Si l’une de vos activités venait à être impactée négativement par l’économie vous pourrez vous appuyer sur un autre secteur.

Constituez un matelas financier d’urgence

Si vous êtes un particulier selon votre net worth vous serez en phase de remboursement de vos dettes ou d’épargne pour vos projets. Entre ces deux, prévoyez une phase de constitution d’un matelas financier de sécurité. Il vous servira, vous l’avez compris, à atterrir en douceur quand surviendront les imprévus. Pour une entreprise ce fonds qui permet de faire face à 3 ou 6 mois de charges est inclus dans le budget de démarrage. Dès l’apparition des premiers bénéfices, il est important de le reconstituer.

Créez une rubrique dédiée dans votre budget mensuel dont vous pourrez faire varier le montant. Pensez à refaire l’appoint après avoir fait face à un imprévu. Ce fond doit idéalement être disponible en permanence, vous serez moins vulnérable. Ceux qui ont constitués de tels fonds en ont vu l’utilité en cette période de ralentissement économique généralisé. Nous n’avons pour la plupart pas connu de confinement, mais vu le niveau d’interdépendance des marchés aucune économie n’a été épargnée.

Choisissez votre Reem

Votre Reem c’est l’équivalent de votre Sam pour la vie. Quand vous prévoyez une soirée arrosée l’un de vous, celui qui boit le moins en général, est choisi pour vous ramener saint et sauf à la maison. Si vous le faites pour des soirées il est d’autant plus important d’en avoir un pour la vie de tous les jours.

Nul ne pense être arraché à la vie brusquement, et pourtant cela est de plus en plus fréquent. Un drame a secoué Abidjan il y a peu. Une famille (le père, la mère et l’un des enfants) a perdu la vie pendant son jogging matinal. Je ne le souhaite à personne, c’est vraiment tragique. C’est à raison que nous avons tous été choqués par cette nouvelle. Si vous veniez à partir brusquement, votre famille proche aurait- elle de quoi faire face à ce drame financièrement ? Non ce n’est pas le plus important. Mais dans ces moments douloureux avoir une chose en moins à gérer fait une grosse différence. Si vous le pouvez laissez des instructions claires qui mettent à l’abris ces proches qui dépendent de vous : vos enfants, votre épouse ou ce parent aujourd’hui trop âgé et sans revenus. Il existe des assurances qui vous couvrent dans ces cas. Pensez à établir une liste de vos comptes, de vos codes à récupérer si l’irréparable se produit par votre Reem qui saura faire le nécessaire en attendant un retour à un genre de normalité. Trop d’orphelins voient leur vie doublement chamboulée après le départ de leurs parents.

Un homme avec des cartons de déménagement

Pour résumer, sans pouvoir mettre un montant sur les besoins qui peuvent subvenir à la suite d’évènements hors de votre contrôle, vous pouvez vous y préparer. Nous ne savons ni le « quand », ni le « quoi », encore moins le « comment » mais si vous avez un fonds de départ vous pourrez faire face à l’urgence en attendant de recevoir de l’aide. Dans certains cas, cela peut sauver une vie. Alors pensez-y vous serez plus tranquille après et pourrez-vous concentrer sur vos projets d’avenir plus sereinement.

Nancy KOUAKOU BOUTIN

Diplômée de la London Metropolitan University d'Angleterre, de l'Université de Grenoble en France et de l'Université Félix Houphouet Boigny de Côte d'Ivoire. Nancy est engagée pour le développement et passionnée d'Afrique. Fortement attachée à son héritage culturel ouest africain, elle est très ouverte. La différence des autres voilà ce qui l'enrichie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *